Catégories

Que manger en Guadeloupe ?

Que manger en Guadeloupe ?

Vous vous êtes rendu en Guadeloupe pour les vacances ou pour un séjour d’affaires, mais vous ignorez ce que vous pourrez y manger, car vous ne connaissez pas ses spécialités culinaires ? Pas de panique ! Ce territoire d’outre-mer regorge d’une large sélection des plats hérités de plusieurs pays. Voici une liste incontournable de menus typiquement guadeloupéens à expérimenter sur place.

Les dombrés ouassous : une spécialité qui en vaut le coup

Vous ne savez pas quoi manger en Guadeloupe ? Testez les dombrés ouassous ; c’est une spécialité culinaire très appréciée dans ce département français. Ce délicieux plat est constitué de minuscules boules de farine combinées avec de la sauce de tomate aux ouassous. Il est ajouté à l’ensemble des grosses crevettes de rivière qui feront ressortir toute l’harmonie de ce repas savoureux.

Lire également : Ce que vous devez savoir avant de voyager en Asie ?

De manière traditionnelle, il est vivement recommandé de manger ce plat avec les mains. Il est important de savoir que les dombrés peuvent être préparés avec du haricot rouge combiné des queues-de-cochon. Certains cuisiniers utilisent des lentilles et des lards pour préparer les dombrés ouassous.

Le poulet boucané : un plat unique et succulent

Si vous vous demandez quoi manger dans ce département d’outre-mer, expérimentez le poulet boucané. Il s’agit d’un plat incontournable de l’archipel et qui est constitué de viande marine. Il est séché, puis placé sur une grille pour une cuisson par enfumage. Cela permet de ressortir toute la saveur de la viande.

A lire aussi : S'immerger dans une culture méconnue, destination Roumanie !

Ce plat s’accompagne avec du riz. Vous n’aurez aucun regret à déguster ce merveilleux plat à la viande séchée largement adopté par les Guadeloupéens.

L’autre point à souligner est que la viande ainsi obtenue peut être conservée pendant des mois sans désintégration. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce plat a traversé les frontières de ce département pour être ensuite adopté dans plusieurs autres pays du monde.

Le moltani : pour une expérience culinaire unique

Le moltani est une soupe épicée concoctée avec des lentilles et de la moringa. Cette recette à soupe est prisée pendant les cérémonies et les moments de réjouissances. Tirant son origine de l’Inde, le moltani est un repas qui, une fois consommé, peut vous faire sentir bien dans votre peau.

Plus de temps à perdre, allez déguster ce repas pour redynamiser votre journée. Il est à noter que vous avez la possibilité de l’accompagner avec du colombo. Un moyen d’y apporter une touche gustative encore plus appréciée.

L’angoulou : un plat, un goût unique

Si vous adorez être accompagné des repas spéciaux pendant votre parade au large des côtes guadeloupéennes, optez pour l’Angoulou. Ce sandwich frit dans une casserole d’huile bouillante est garni des ingrédients très savoureux. Il est ainsi accompagné de morue, du poulet, du jambon et du fromage.

De la crudité est aussi ajouté pour certains Angoulou. Ce repas incontournable est consistant et vous aide à tenir bon pendant des heures. Outre cela, il est vendu à bas prix ; ce qui peut être un atout majeur pour se faire des économies en matière de restauration.

Le boudin créole : un excellent met qui mérite le détour

Si vous voulez goûter à une ancienne spécialité de la cuisine guadeloupéenne, vous pouvez déguster le boudin créole. Il est préparé à base du sang de porc, de graisse et de plusieurs condiments. Vous le consommez grillé souvent à l’apéritif ou pendant la prise de repas.

La particularité de ce boudin créole se trouve dans son caractère épicé contrairement à celui vendu dans la métropole. Vous pouvez en consommer à la plage ou dès votre retour d’une longue et épuisante randonnée.

Le matété : pour plus de saveurs

Le matété est l’une des recettes traditionnelles très connues en Guadeloupe. Il est concocté en combinant des crabes de terre, des tomates avec des aromates antillais. Ces dernières sont le combo, les oignons, les cives, l’ail, les feuilles de laurier, du persil et du piment végétarien. L’ensemble se mélange avec de la poudre à colombo, des lardons et du riz pour donner un repas unique à la saveur exquise.

Le goût et le plaisir qu’il donne pendant la dégustation lui ont valu une chanson du gwoka. Prenez donc du plaisir avec le matété pour une meilleure expérience gastronomique. Ce serait même une excellente occasion pour vous de faire découvrir ce repas à vos amis et connaissances qui envisagent de séjourner en Guadeloupe.

Le colombo de poulet : une explosion de saveurs exotiques

Le colombo de poulet est un plat savoureux à la fois épicé et parfumé. C’est l’une des recettes les plus populaires en Guadeloupe. Elle se compose principalement de viande de poulet, de légumes (pommes de terre, carottes, etc.) et d’un mélange d’épices appelé poudre à colombo. Cette dernière est faite à partir d’un mélange spécifique d’épices (curcuma, cumin, coriandre, etc.) torréfiées puis réduites en poudre.

La préparation du colombo nécessite une attention particulière pour obtenir le goût recherché. Il faut faire mariner la viande dans un jus citronné avec certaines épices pendant quelques heures pour qu’elle s’imprègne bien des saveurs avant cuisson.

Les habitants locaux adorent ce plat qui peut être accompagné simplement avec du riz blanc ou du riz créole, aussi agrémenté d’épices locales comme le thym frais ou l’oignon pays. Le colombo reste toutefois accessible aux non-initiés qui y trouveront une explosion gustative exotique.

Les accras de morue : une entrée incontournable de la cuisine guadeloupéenne

En Guadeloupe, quand on parle de cuisine locale, il est impossible de ne pas évoquer les accras de morue. Ces petites boulettes frites sont une véritable institution dans l’île et se retrouvent sur toutes les tables guadeloupéennes.

L’accra est un beignet salé à la fois croustillant et moelleux, à la texture fondante sous une couche dorée. Il doit sa saveur particulière au mariage des ingrédients qui le composent : de la morue, du piment pays ou végétarien pour relever le goût ainsi que des herbes comme le persil plat ou encore la ciboulette.

Le secret d’un bon accra réside aussi dans son mode de préparation : après avoir désalé et effeuillé soigneusement la morue, il faut ensuite mélanger tous les ingrédients avec une pâte légère constituée notamment de farine, d’eau et d’épices diverses. Puis on forme par cuillerées cette préparation en petites boules rondes qu’on fait frire lentement jusqu’à ce qu’elles obtiennent leur couleur caractéristique dorée. Elles peuvent être dégustées chaudes ou froides avec une sauce créole épicée appelée chien domino.

Il existe différentes variantes sous forme rectangulaire ou encore plus originales élaborées autour d’autres poissons tels que le lambi (conque) ou le crabe… Les amateurs seront ravis !

Attention toutefois aux appréhensions liées au côté « acide » souvent associé à ces plats car ils offrent un équilibre subtil d’épices et de saveurs qu’il faut découvrir.

Les accras sont une entrée parfaite pour commencer un repas aux couleurs créoles. C’est aussi l’un des incontournables à déguster lors de votre séjour en Guadeloupe !

Articles similaires

Lire aussi x