Catégories

Les dates-clés de la renaissance : un voyage dans le temps

Les dates-clés de la renaissance : un voyage dans le temps

La période de la Renaissance est liée à l’histoire européenne. Elle a débuté entre les XVIème et XVème siècles et s’est achevée à la fin du XVIème siècle. Cette ère a eu un impact certain dans les domaines de la science, la politique ou encore l’art. Nous vous proposons ici un petit voyage dans le temps afin de revivre les dates importantes de la Renaissance.

1321 : achèvement de la Divine Comédie par Dante

Véritable chef-d’œuvre littéraire, il s’agit d’un poème sur le voyage de l’auteur au travers des 7 cercles de l’enfer. Plusieurs artistes de la Renaissance se sont inspirés de cette œuvre. À l’instar de Michel-Ange pour représenter le paradis sur sa fresque du Jugement dernier à la chapelle Sixtine.

A voir aussi : Mer ou montagne, que faut-il choisir pour partir en vacances ?

1453 : invention de l’imprimerie par Gutenberg

L’ingénieur Allemand Johannes Gutenberg inventa l’imprimerie grâce au perfectionnement de la gravure sur cuivre ou bois. Une ancienne technique utilisée par les moines pour copier les textes à la main. Cette invention permit une diffusion bien plus large et une meilleure circulation des savoirs et des pensées.

1453 : chute de Constantinople

L’Empire byzantin qui était déjà fragile n’a pas pu résister à l’assaut de l’armée ottomane. Constantinople est donc rapidement tombé à l’oppression des janissaires. Suite à cela, plusieurs artistes, savants et prélats byzantins ont migré en Occident avec leurs techniques, connaissances et manuscrits.

A lire également : Un projet de tour du monde ? Pensez à l'assurance santé

1492 : découverte de l’Amérique par Christophe Colomb

Durant cette ère, Christophe Colomb accompagné d’autres navigateurs entreprit de découvrir de nouveaux territoires. En voulant se rendre aux Indes par l’ouest, le navigateur trouva en chemin le continent américain qui leur était encore inconnu.

1519 : Charles Quint et le Saint-Empire romain germanique

À cette époque, l’Europe est sous la domination de 3 grands rois : Henri VIII d’Angleterre, François Ier de France et Charles V d’Espagne. Malgré l’énorme étendue de son territoire, le roi espagnol est élevé en 1519 à la tête du Saint-Empire romain germanique. Cela l’aida à accroitre considérablement son influence politique et religieuse.

1534 : rupture entre Luther et Rome

À l’époque, l’Église s’autorisait des excès comme le commerce des indulgences consistant à absoudre des péchés contre de l’argent. Écœuré par ces pratiques, le moine Martin Luther rédigea 95 thèses rassemblant toutes les questions théologiques qu’il désirait poser à l’Église. Ses textes ayant été mis au placard, Luther et ses adeptes se séparèrent de Rome.

1539 : ordonnance de Villers-Cotterêts

Pour simplifier l’assimilation des décisions judiciaires et administratives, le roi François Ier érigea le français comme langue officielle desdits documents. Le latin fut donc remplacé par la langue vernaculaire.

1543 : publication des révolutions des sphères célestes

Le scientifique polonais Nicolas Copernic fut le premier à émettre l’idée d’un système centré autour du soleil. Malgré que l’héliocentrisme fût une hypothèse mathématique délicate, elle généra des polémiques scientifico-religieuses tout au long du siècle suivant.

1572 : massacres de la Saint-Barthélemy

Pour préserver la monarchie déchirée entre catholiques et protestants, la reine Catherine de Médicis fit éliminer les chefs protestants. Cela entraina la mort de 200 nobles et le massacre fut prolongé par la population durant des jours. Le nombre de victimes à travers la France est estimé à 30 000.

1598 : l’édit de Nantes

Pour stopper les conflits religieux, le roi Henri IV promulgua un édit accordant aux protestants les droits de culte, civiques et politiques. Cette décision fit de la France le premier royaume d’Europe sans religion imposée à ses sujets.

1564  : naissance de William Shakespeare

En l’année 1564, le monde accueillait un génie littéraire qui allait marquer à jamais l’histoire du théâtre et de la poésie : William Shakespeare. Originaire de Stratford-upon-Avon en Angleterre, ce prodige artistique a écrit plus de trente-sept pièces dramatiques ainsi que des sonnets d’une beauté incomparable.

La plume virtuose de Shakespeare lui a permis de créer des chefs-d’œuvre immortels comme ‘Roméo et Juliette’, ‘Macbeth’ ou encore ‘Hamlet’. Ses personnages illustres ont transcendé les barrières temporelles pour envahir les scènes du monde entier.

Doté d’une érudition exceptionnelle, Shakespeare était aussi habile dans la représentation des tragédies que dans celle des comédies. Il maîtrisait parfaitement l’utilisation des vers iambiques pentamètres et recourait fréquemment au langage métaphorique pour exprimer les émotions profondément humaines qui traversent ses œuvres.

Le génie créatif de Shakespeare ne s’est pas arrêté aux confins du théâtre. Effectivement, il a aussi exploré d’autres genres tels que la poésie lyrique avec ses célèbres sonnets. Ces cent cinquante-quatre courts poèmes sont réputés pour leur intensité émotionnelle et leur subtilité linguistique.

Malgré sa popularité grandissante tout au long de sa carrière, William Shakespeare est décédé en 1616 dans une relative obscurité. Son héritage culturel demeure intact jusqu’à nos jours où ses pièces continuent d’être jouées et étudiées avec admiration.

La naissance de William Shakespeare en 1564 marque donc un tournant majeur dans le paysage artistique de la Renaissance. Son génie littéraire incomparable a su transcender les époques et continuer à inspirer des générations entières d’écrivains, de comédiens et de passionnés du monde entier.

1618  : début de la Guerre de Trente Ans

En l’année 1618, une conflagration dévastatrice allait embraser le continent européen : la Guerre de Trente Ans. Cette guerre, qui dura jusqu’en 1648, fut marquée par des combats acharnés et des souffrances incommensurables pour les populations touchées.

Les origines de ce conflit remontent à des tensions politiques et religieuses exacerbées. Effectivement, au XVIe siècle, la religion était un enjeu central en Europe avec la montée du protestantisme. Les territoires allemands étaient divisés entre catholiques et protestants, provoquant ainsi des dissensions profondément ancrées.

L’étincelle qui a fait basculer ces tensions en guerre ouverte est survenue lorsqu’une révolte éclata dans le royaume de Bohême (aujourd’hui République tchèque). Le roi Ferdinand II, fervent défenseur du catholicisme romain, chercha à rétablir son autorité sur cette région majoritairement protestante. Cette intervention féroce a conduit les princes allemands protestants à former la Ligue Protestante afin de résister.

Ce conflit complexe s’est rapidement étendu aux pays voisins grâce aux alliances politiques et dynastiques. De grandes puissances comme l’Espagne et la France se sont engagées dans cette guerre par intérêt politique ou religieux. La rivalité entre les Habsbourg catholiques d’Espagne et les Bourbon catholiques de France s’est intensifiée pendant cette période tumultueuse.

La Guerre de Trente Ans a été marquée par des batailles sanglantes, des assauts brutaux sur les populations civiles et des famines dévastatrices. Les troupes mercenaires ont pillé et ravagé les territoires qu’ils traversaient, provoquant la mort et la destruction partout où elles passaient.

Cette guerre n’a pris fin qu’en 1648 avec la signature du Traité de Westphalie qui établit un nouvel ordre politique en Europe. Ce traité consolida l’indépendance politique des États allemands et mit un terme à l’hégémonie espagnole tout en donnant davantage de pouvoir aux princes protestants.

La Guerre de Trente Ans a été une période sombre dans l’histoire européenne, mais elle a aussi contribué à redessiner les frontières politiques et religieuses du continent. Cette tragédie humaine a eu un impact durable sur le tissu social et culturel de cette époque charnière entre le Moyen Âge tardif et le début des temps modernes.

Articles similaires

Lire aussi x