Catégories

Un mineur de 17 ans peut-il voyager seul ?

Un mineur de 17 ans peut-il voyager seul ?

Un enfant de 17 ans peut voyager avec ses deux parents sans aucune complication. Mais seul, son déplacement ne pourra être possible qu’en suivant les règlementations prévues par la loi.

En France, toute personne âgée de moins de 18 ans peut, seule, prendre la route avec une autorisation parentale et d’autres, justificatifs. Voici toutes les conditions requises pour faire voyager un mineur de 17 ans.

A voir aussi : Comment demander un visa à l'ambassade ?

Les conditions juridiques

Les pièces à présenter pour le voyage d’un mineur sont les mêmes que pour un adulte. Au sein de l’Union européenne avec un VISA SCHENGEN ou à domicile, une carte d’identité suffira.

Mais pour le cas d’un voyage à l’internationale, le mineur doit détenir un passeport, une autorisation ESTA ou un VISA.

A lire en complément : Voyage : qu'est-ce qu'un visa à l’arrivée ?

Dans le cas où le mineur de 17 ans voyagerait seul, il faut penser à l’autorisation parentale et à la lettre de consentement des deux parents.

Il ne peut présenter le livret de famille pour l’embarquement. Néanmoins, la permission de sortir de territoire qui était autrefois délivré par la mairie locale fut supprimée depuis 2013. Le voyage des mineurs ou adolescents n’est plus très problématique.

Par ailleurs, le cas des mineurs émancipés sous ordre juridique est différent. La loi leur octroie le même droit que les adultes. Donc, ils peuvent voyager sans assistance.

Compte tenu de l’exigence du pays destinataire, d’autres documents peuvent être nécessaires pour le voyage d’un mineur de 17 ans sans aucun parent.

Sous responsabilité de la compagnie de voyage

Les entreprises de transport (avion, train, bus) disposent souvent d’un service d’assistance aux mineurs qui voyage seul.

Pour ce qui concerne les compagnies aériennes, le dispositif légal mis en place est dénommé UM. C’est-à-dire, enfant mineur non accompagné.

Mais avant tout, ce service implique un coût supplémentaire et dont les offres diffèrent d’une compagnie à une autre.

Seul, l’adolescent de 17 ans peut bénéficier d’une assistance et d’un suivi particulier, jusqu’à la destination.

Cependant, lors des formalités d’embarquement le parent ou le tuteur qui a confié son enfant, doit préciser le nom de la personne qui viendra le récupérer à la descente.

Avec le suivi d’une tierce personne

Si les conditions juridiques sont remplies, un mineur peut voyager seul sous la surveillance d’une tierce personne. C’est d’ailleurs ce qui se passe dans les avions pour les enfants UM.

Donc, à défaut d’un accompagnateur légal, si un enfant doit voyager seul, il faut le confier à un convoyeur.

De plus, si une connaissance fiable part dans le même endroit, il peut être sollicité pour avoir un regard sur les mouvements de l’enfant.

C’est une option de double sécurité pour faire voyager son enfant qui n’a pas encore atteint la majorité d’âge. Toutefois, cela est plus approprié pour les trajets en train ou en bus.

Autre condition de voyage pour mineur seul

Dans certaines situations particulières, un mineur peut voyager seul. Par exemple, dans un cadre médical ou de réfugié.

Pour un voyage médicalisé, tout est organisé par l’Etat, même si les parents n’ont pas les moyens nécessaires. Rien n’échappe aux assistants qui sont chargés de surveiller l’enfant malade, dans l’avion.

Pour le triste cas des adolescents réfugiés qui se retrouvent sans parents, il n’y a pas de grand suivi. Ce sont les associations ou les personnes de bonne volonté qui se chargent de faire déplacer ces enfants vers un pays d’asile.

Articles similaires

Lire aussi x