Catégories

Quelle différence entre la carte Vitale et la carte européenne d’assurance ?

Quelle différence entre la carte Vitale et la carte européenne d’assurance ?

Le système d’assurance maladie français est assez sécurisé pour le bien des patients et du gouvernement. Les normes de sécurité impliquent la mise en place de plusieurs dispositifs. C’est l’une des raisons pour lesquelles on a la carte Vital et la carte européenne. Ces deux cartes ont quelques points communs et des spécificités.

Trois principales différences entre la carte européenne d’assurance et la carte Vitale

La différence entre ces deux cartes s’articule principalement autour de trois points que sont : les informations, la zone d’usage et l’utilisation.

Lire également : Voyage : qu'est-ce qu'un visa à l’arrivée ?

Les informations contenues dans les cartes

La carte Vitale intègre une puce qui donne assez d’informations sur le patient. Via cette carte, on peut avoir les données administratives relatives aux propriétaires, et quelques renseignements par rapport à sa santé. Par contre, avec une carte européenne d’assurance, il est impossible d’avoir accès aux informations médicales de l’assurée. Mais, les deux permettent d’attester que le propriétaire dispose de droits à l’assurance.

La zone d’utilisation des cartes

La carte vitale permet de prouver son droit à l’assurance seulement sur le territoire français. Vous ne pouvez donc pas en faire usage dans les autres pays, même ceux de l’Union européenne. Les assurés français, qui pour une raison ou une autre, séjournent temporairement dans un pays de l’UE, doivent se munir de la carte européenne d’assurance. Elle leur permettra d’être pris en charge comme un assuré dans le pays d’accueil. L’assuré s’en sert pour justifier de ces droits à l’Assurance maladie française afin de bénéficier des traitements nécessaires.

A lire en complément : Un mineur de 17 ans peut-il voyager seul ?

Les personnes qui peuvent avoir les cartes

Pour détenir une carte Vitale, il faut être normalement âge d’au moins 16 ans. Mais sur demande des parents, la carte peut être délivrée déjà à l’âge de 12 ans. Par contre, lorsqu’il s’agit de la carte européenne d’assurance, tous les mineurs qui voyagent dans les autres pays de l’Europe peuvent avoir sa carte.

Ce qu’il faut savoir de la carte Vitale et de la carte européenne d’assurance

La carte vitale tout comme la carte européenne d’assurance ont chacune leurs particularités.

La carte Vitale

Grâce à la carte Vitale, les personnels du corps médical peuvent produire une feuille de soins électronique du patient. Cette dernière est ensuite envoyée à l’organisme d’Assurance. L’assurée est remboursée dans moins de 6 jours sans effectuer aucune démarche préalable. Si le patient n’a pas de carte ou que l’hôpital ne dispose pas du SESAM-Vitale, le médecin remet une feuille de soin papier. Il l’envoie à la caisse d’Assurance maladie pour bénéficier d’un remboursement dans au plus 20 jours.

La carte Vitale est à mettre à jour au moins chaque année. Mais, lorsque votre situation change (mariage, divorce, invalidité, etc.), vous devez automatiquement en informer votre caisse. L’opération peut se faire dans un centre d’assurance ou dans une pharmacie. L’attestation de carte Vitale peut remplacer la carte vitale lorsque vous la perdez.

La carte européenne d’assurance

La Carte européenne d’assurance maladie (CEAM) est valable uniquement pour les séjours courts dans les autres pays de l’UE. Mais, lorsque vous déménagez carrément de la France, vous ne pourrez plus en faire usage.

Lorsque vous présentez une CEAM, vous êtes automatiquement pris en charge. La prestation peut être gratuite ou payante. Dans l’un ou l’autre cas, vous aurez le ticket modérateur à votre charge. Lorsque vous déboursez pour les soins, vous pourriez demander un remboursement dans le pays hôte ou attendre votre retour en France.

Articles similaires

Lire aussi x