Catégories

Bivouac : le matériel nécessaire

Bivouac : le matériel nécessaire

Le camping sauvage est une activité de prédilection chez bon nombre de Français. Pour les fidèles appréciateurs, il représente une bonne occasion de se détendre, de se reconnecter à la nature, de mieux découvrir les milieux sauvages, etc. Ceci dit, afin de mieux jouir des plaisirs du bivouac, il importe pour tout campeur de se munir d’un matériel de campement adéquat. Ce matériel sera composé du nécessaire pour passer un bon séjour en bivouac. Cependant, tous les campeurs ne connaissent pas la checklist des matériels nécessaires en camping. De quoi est composé le matériel nécessaire, en bivouac ? Découvrez-le.

Matériel de camp et de couchage

Pour faire du camping sauvage, la première chose à prendre en compte est l’installation du camp. Autrement dit, tout amateur de bivouac doit avoir le souci du lieu dans lequel il s’installera, pour les nuits. Dès lors, le matériel de camp et de couchage est l’ensemble de base à constituer. Plus précisément, ce matériel (camp et couchage) sera composé de : sac de couchage, tente, bâche ou hamac, lampe de front, batterie externe, tapis de sol, oreiller, nappe et kit de survie.

Lire également : Les critères de choix d’une randonnée

Considérant chacun de ces éléments, il est évident que le campeur dispose du nécessaire pour des nuits paisibles et en sécurité dans le bivouac. Le campeur pourra disposer d’un couchage sûr, confortable et d’une protection contre toutes les intempéries. Aussi, il pourra s’éclairer dans le noir, mener ses activités de nuit, utiliser ses appareils, faire sa toilette et autres choses importantes.

Matériel culinaire

Après le camp et le couchage, la nourriture et la survie constituent le deuxième plan de montage d’un bivouac. Dans le souci de subvenir aux besoins d’alimentation, il importe pour un campeur de disposer du nécessaire (matériel culinaire) pour préparer à manger durant toute la durée du camping. Parmi les objets de ce matériel, figurent : réchaud, grille à barbecue, sac isotherme, gourde, accessoires de cuisine (louche, casserole, poêle, passoire et ouvre-boîte) et vivres (plats en conserve, légumes et fruit secs ou en conserve, fromage, eau gazéifiée, assaisonnements, mets lyophilisés, etc.).

Lire également : Quel type de tente acheter pour la montagne ?

Avec tout ce matériel, il est plus qu’évident que les repas et l’alimentation du campeur sont assurés. Pour un bivouac de courte durée, les repas en conserve, les légumes secs ou en conserve, les mets lyophilisés sont de bons moyens pour s’alimenter assez convenablement jusqu’à la fin du séjour. Cependant, lorsqu’il s’agira d’un séjour plus long en bivouac, les ustensiles de cuisine, les céréales, les légumes et autres vivres frais sont utilisables et conservables pendant la durée du camping.

Matériel d’hygiène et de santé

En dehors du camp, du couchage, de la nourriture et de la survie, la propreté du corps et la santé physique sont également des choses à ne pas négliger en camping sauvage. Qu’il s’agisse des outils d’entretien pour ustensiles, vêtements ou organisme même, tout bon campeur doit prévoir ce qui lui permettra de préserver sa santé et son hygiène corporelle.

Par ailleurs, les outils du matériel d’hygiène et de santé sont les suivants : savon solide, liquide ou détergent (lessive et cuisine), corde à linge, kit de secours (blessures), gel hydro alcoolique, dentifrice, papier toilette, éponge, peigne, serviette, etc. Avec cet ensemble, la propreté et le bien-être seront assurés pour tout campeur.

Articles similaires

Lire aussi x