Moyen-Orient

Où s’est déroulée l’explosion à Beyrouth ?

UNICEF Liban : 80 000 enfants déplacés par des explosions à Beyrouth Les explosions à Beyrouth ont fait 140 morts, 5 000 blessés et des centaines de disparus. Dans une déclaration, l’UNICEF s’inquiète des enfants qui peuvent subir un traumatisme et rester en état de choc. « Au cours des dernières 24 heures, nous avons continué à coordonner étroitement avec les autorités et les partenaires de terrain pour répondre aux besoins immédiats des familles touchées », explique l’organisation. Selon les estimations de l’UNICEF, quelque 80 000 enfants ont été déplacés par les explosions de Beyrouth, et les familles touchées ont désespérément besoin d’aide. Les explosions de mardi soir ont fait 140 morts, 5 000 blessés et des centaines de disparus. L’UNICEF est préoccupé par le fait que de nombreux enfants ont subi un traumatisme et restent sous le choc.

« Au cours des dernières 24 heures, l’UNICEF a continué de se coordonner étroitement avec les autorités et partenaires sur le terrain pour répondre aux besoins immédiats des familles touchées, en mettant l’accent sur la santé, l’eau et le bien-être des enfants », a déclaré Violet Speek-Warnery, représentante adjointe de l’UNICEF au Liban. Le port de Beyrouth, où l’explosion a eu lieu, est le principal « sauveteur du pays », il y a toute l’aide. Maintenant, il est complètement détruit.

A lire en complément : Où aller en Égypte en août ?

De plus, l’UNICEF explique que, compte tenu de cette situation dramatique, de nombreux enfants ont été séparés de leur famille, dont certains sont toujours portés disparus et ajoutent des données inquiétantes.

« Au moins 12 établissements de soins de santé primaires et établissements de maternité, de néonatal et de vaccination à Beyrouth ont subi des dommages qui ont affecté les services de près de 120 000 personnes. Un hôpital pour enfants a été détruit dans la région de Karantina, qui disposait d’une unité spécialisée dans le traitement des nourrissons critiques. Un nouveau-né sont décédés ; les autres hôpitaux opérationnels sont surchargés et ont manqué de fournitures médicales essentielles. Dix conteneurs fournis par le Ministère de la santé publique avec des équipements de protection individuelle ont été détruits ; de nombreuses écoles ont été endommagées à Beyrouth et aux alentours, et le niveau des dommages est en cours d’évaluation. Enfin, 464 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés au cours des 48 dernières heures »

Lire également : Où aller aux Maldives en mars ?

Enfin, l’organisation communique qu’elle soutient les autorités locales et leurs partenaires.

« Nos équipes travaillent 24 heures sur 24 pour fournir aux personnes touchées l’aide dont elles ont besoin. Nous travaillons avec nos homologues et partenaires pour accroître le soutien aux enfants touchés et à leurs familles afin de répondre aux besoins immédiats et à moyen terme. »